Actualités

De nos jour, de plus en plus d’agriculteurs s’installent avec de nouvelles technologies, telles que le robot de traite :
De nos jours, 79 % des agriculteurs français utilisent internet. Et environ 7,4 % des fermes laitières françaises possèdent un robot, d’après un article publié sur Idele.fr.

De l'échec à la standardisation 

Vers fin 2020, 14 000 robots agricoles étaient en service, soit 80 % pour la traite des vaches. Environ 7 500 exploitations laitières en sont désormais équipées, ce qui représente un élevage sur cinq.
3 316 exploitations possédant un ou plusieurs robots de traite adhèrent au contrôle laitier, soit 69 %. Le nombre de fermes équipées de robots a été multiplié par 2 depuis 2010 et par 10 depuis 2005.

En France, le 1er robot de traite est apparu en 1992, dans la Somme, par le biais du groupe Lely, ce qui se révélera non concluant. Mais en 1995, Lely réitère l’expérience, en Mayenne cette fois-ci, en installant un robot de traite Lely Astronaute. Celui-ci se révélera un succès, car le robot de traite est le 20ème robot le plus vendu en Europe.

D’après la brochure disponible sur le site de l’institut de l’élevage, le prix d’un robot est évalué à 150 000 € et 250 000 € les deux robots. En France, actuellement la moitié des nouvelles exploitations laitières s’équipent d’un robot. Les éleveurs utilisent de plus en plus de robots de traite pour supprimer les astreintes de traite, ou pour cause de fatigue ou maladie. Ou bien pour augmenter la production laitière de 12 % en moyenne. Car les vaches laitières vont se faire traire en moyenne 3 fois par jour.
 

Robot_Lely_MFR_Janze

Comment ça marche :

La vache rentre dans le robot de traite, elle est identifiée grâce à un panneau d’identification et un capteur de présence. Le bras articulé se met rapidement en action, à l’aide d’un scanner balayant l’espace, le robot calcule la distance et l’angle de chaque pis. Il adapte ensuite automatiquement les paramètres de traite (pulsation à vide) au débit instantané de lait de chaque vache. Il dispose d’un système de désinfection à la vapeur, sans produits chimiques, pour chaque gobelet trayeur. Le temps moyen d’une traite par vache (jusqu’à 50 L par jours) varie entre trois et quatre minutes. Le robot amène chaque gobelet trayeur aux pis, une fois qu’il n’y a plus de lait, les gobelets trayeurs se décrochent automatiquement. Puis le robot vaporise un produit pour éviter l’entrée de bactéries dans le pis, pendant que la vache sort, le robot nettoie son circuit. Ensuite, il peut passer à la vache suivante.

Aujourd’hui, les agriculteurs s’installent ou achètent un robot de traite, pour supprimer leurs astreintes et augmenter leurs productions laitières. 

Par Enzo Inacio
le 28/03/2022